Association Nationale des Membres de l'Ordre National du Mérite / WEBSITE / anmonm.org - A.N.M.O.N.M. - nation
VOUS POUVEZ VOUS
Se
CONNECTER
ou
ADHÉRER

LE CHANCELIER DE L'ORDRE NATIONAL DU MERITE

LE GRAND MAÎTRE

Le général d'armée Benoît Puga

"Monsieur le président de la République, nous vous reconnaissons comme grand maître de l’ordre national de la Légion d’honneur"

C’est par cette phrase rituelle prononcée par le grand chancelier lors de la cérémonie d’investiture que le président de la République devient le temps de son mandat la plus haute autorité de la Légion d’honneur. Auparavant le chef de l’État a reçu les insignes de grand’croix de la Légion d’honneur, dignité qui lui revient de plein droit ainsi que celle de grand’croix de l’ordre national du Mérite.

Selon un protocole immuable, le grand chancelier lui présente alors de façon symbolique l’attribut associé à la fonction, le collier de grand maître, collier qui retrouvera les salles du musée de la Légion d’honneur dès la cérémonie achevée.

Mais le rôle du grand maître n’est pas que symbolique : il est avant tout le garant suprême des ordres nationaux, Légion d’honneur et ordre du Mérite.

Les attributions du grand maître

  • Le grand maître statue en dernier ressort sur toutes les questions concernant les ordres nationaux et signe en particulier les décrets officialisant les nominations et les promotions.
  • Il remet lui-même les insignes de grand'croix et de grand officier des ordres nationaux aux dignitaires qui en expriment le souhait. Il décore également certaines personnalités françaises ou étrangères dans les salons de réception de l’Elysée.
  • Lors de cérémonies officielles aux Invalides, le grand maître remet les insignes de la Légion d’honneur, de la Médaille militaire et de l’ordre national du Mérite aux militaires et, à titre posthume, aux soldats morts en opération.
  • Le chef de l’État fixe pour une période de trois ans les contingents annuels d'admission et d'avancement dans la Légion d'honneur.
  • Il décide directement des attributions de la Légion d'honneur ou de l'ordre national du Mérite aux chefs d'États étrangers.
  • Sur proposition du conseil de l'ordre, il statue en dernier ressort sur les mesures de suspension ou d’exclusion à prendre à l’encontre des décorés condamnés en justice ou ayant commis des actes contraires à l'honneur.
  • Enfin, le grand maître nomme le grand chancelier ainsi que les membres des conseils des deux ordres.

 

LE GRAND CHANCELIER

Le général d'armée Benoît Puga

Est né le 30 janvier 1953 à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne.

Il intègre l'école spéciale militaire de Saint-Cyr en septembre 1973 (promotion maréchal de Turenne) et choisit à l’issue de servir dans l’infanterie.

Il sert plusieurs années au sein du 2ème régiment étranger de parachutistes dont il devient chef de corps de 1996 à 1998. En son sein, il participe à de nombreuses opérations : Kolwezi (Zaïre), Gabon, Beyrouth, Bangui (République centrafricaine), Tchad, Bosnie, Congo.

Breveté de l’école de guerre, il commande une promotion d’élèves-officiers de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr à Coëtquidan de 1989 à 1992 (promotion capitaine Hamacek), et effectue plusieurs séjours en état-major. Il sert également plus de deux ans en opérations en ex-Yougoslavie en 1994-1996 et 1999.

En 1999-2000, il est auditeur de la 52ème session de l’IHEDN (institut des hautes études de défense nationale) et de la 49ème session du CHEM (centre des hautes études militaires).

Nommé officier général le 1er septembre 2002, il est successivement chef du CPCO (centre de planification et de conduite des opérations, 2002-2004), commandant des opérations spéciales (2004-2007), sous-chef opérations à l’état-major des armées (2007-2008), puis directeur du renseignement militaire (2008-2010).

Le 5 mars 2010, il est nommé chef de l'état-major particulier du président de la République et est élevé au rang et appellation de général d'armée le 10 mars 2010.

Le 1er septembre 2016, le général d'armée Benoît Puga prend les fonctions de grand chancelier de la Légion d'honneur et de chancelier de l'ordre national du Mérite.

Il est grand’croix de la Légion d'honneur et grand’croix de l'ordre national du Mérite. Il est titulaire de la Croix de la valeur militaire avec huit citations.

Diplômé ingénieur de l'ESM, il est également titulaire d'un DEA de relations internationales option sciences politiques et d'une maîtrise d'histoire.

Le grand chancelier est le personnage central de la Légion d’honneur. Gardien du code réglementaire et des valeurs, arbitre des décorations, ambassadeur de l’ordre en France et à l’étranger, recteur d’établissements scolaires, directeur de musée, le grand chancelier occupe une place originale au sein des institutions françaises. Il préside les conseils des ordres nationaux.

Ses attributions sont nombreuses :

  • La gouvernance de la Légion d’honneur, de la Médaille militaire, de l'ordre national du Mérite et de la Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme.

L’administration des ordres est la mission première.

  • A ce titre, le grand chancelier préside les deux conseils des ordres, chambres de décision et de contrôle des décorations.
  • Il reçoit de la part des ministres les propositions de nomination et de promotion.
  • Il est l’interlocuteur du Président de la République à qui il soumet les décisions des conseils.
  • Il peut être entendu par le conseil des ministres quand les intérêts des ordres y sont évoqués.
  • Il engage des sanctions disciplinaires contre les décorés condamnés au pénal ou ayant commis un acte contraire à l’honneur.
  • Il arbitre toutes les questions associées à la gestion des deux ordres et gère la Médaille militaire et la Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme
  • La responsabilité des décorations françaises.

Le grand chancelier veille à la cohérence du système français des décorations.

  • Il examine les modifications éventuelles d’attribution d’une décoration officielle.
  • Il est consulté lors de la création d’une nouvelle distinction.
  • Il accorde les autorisations de port des décorations étrangères.
  • L’autorité sur les maisons d’éducation de la Légion d’honneur.

Le grand chancelier est responsable des deux établissements d’enseignement public de l’institution qui accueillent 1.000 collégiennes et lycéennes.

  • La direction du musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie. Le grand chancelier supervise l’activité et le rayonnement de ce musée unique au monde.

Pour orchestrer cet ensemble original d’activités, le grand chancelier s’appuie sur une administration, la grande chancellerie, et un secrétaire général qui en dirige les services.